La Table d’Hami, un délicieux havre de paix coréen de la Rive Gauche (5ème)

L’adresse : La Table d’Hami, 5 rue Daubenton 75005 Paris. Ouvert du lundi au samedi de 12h00 à 15h00 et de 19h00 à 22h00.

L’ambiance : Paisible. On est dans une petite rue face à la blanche et majestueuse Grande Mosquée de Paris, la déco est simple et sans chichi. Tout est fait pour se concentrer la cuisine d’Hami ! C’est son mari qui nous accueille en salle, avec un grand sourire et il est notre lien direct avec la chef coréenne. Une histoire de famille !

L’assiette : Coréenne. Simplement bon. Des plats typiques, cuisinés dans plus pure tradition coréenne, qu’on déguste d’abord avec les yeux avant de ravir les papilles. A l’image de l’endroit, la cuisine d’Hami est sobre et savoureuse. Chaque plat est travaillé avec des produits naturels et frais, les choix sont variés et l’accueil est de bon conseil ! Nous avons testé les typiques crêpe coréenne Nokdujeon et le Japchae (à base de dangmyeon, des nouilles de fécule de patates douces coréennes) en entrée. Côté plat, le traditionnel Bibimbap, version poulpes à la sauce épicée, qu’on peut savourer par élément ou tout mélanger, est délicieux ! Mais la belle surprise est arrivée avec les desserts ! Il nous a fallu demander des explications concernant le gâteau traditionnel au riz et haricot rouge dont l’intitulé ne nous inspirait pas vraiment et… c’est une tuerie ! Ce sont 5 boules de riz sucré, fourrées de pâte de haricot rouge avec un enrobage au sésame noir, sésame blanc, canelle, soja et thé vert, accompagnées d’une infusion froide aux baies de Goji et fruits rouges. Le gâteau au Yuja (citron-mandarine) accompagné d’une boule de glace, ici au yuja également, est tout aussi bon ! Résultat, on mange en bonne quantité, un bon équilibre de l’entrée au dessert, tout en finesse et douceur avec des petites touches de peps qui relèvent le repas.

L’addition : Un bon rapport qualité/prix, en accord avec le quartier, les entrées varient entre 8 et 11€, les plats de 15 à 20€ et les desserts à 7€. Hami propose également des plats du jour et des plats spéciaux à l’ardoise.

La foodeuse : Soumaya, la foodeuse (très) gourmande

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s